TAG

{TAG} Les Classiques

   En faisant ma lecture quotidienne des différents blogs, je suis tombée il y a quelques jours sur le tag de Victoria du blog Mango and Salt. Sa sélection m’a totalement inspirée et je me suis dis que ce serait intéressant de le reprendre et d’y répondre. Alors aujourd’hui, on va parler des classiques.

 

LES CLASSIQUES ET MOI

Avant de commencer le TAG, je voudrais juste parler un peu des classiques en général et de la relation que l’on pourrait entretenir avec ces derniers. Généralement, quand on parle de classiques, chez nous, on pense forcément aux oeuvres de Balzac, Zola ; pour l’Angleterre, les soeurs Brönte, etc. Les classiques sont des oeuvres qui perdurent dans le temps et ne se démodent jamais (d’où leur nom…), des oeuvres qui ont su marquer les mentalités ou défendre le peuple à un moment donné (J’accuse par ex.), mais également montrer un aspect de la société de l’époque (Rougons-Macquarts). Bien sûr, c’est des exemples bateaux que je donne ici et que tout le monde connaît. Mais pour moi, ces livres (classiques en général) n’étaient pas forcément destinés à devenir des modèles, ils l’ont été par un concours de circonstances (et de par la qualité des écrits, je ne le néglige pas). Ils font partie des bases littéraires du pays dans lequel il s’inscrit, rentrent dans la culture générale, parce qu’ils sont arrivés au bon moment. Certaines oeuvres, je pense, ont été délaissées alors qu’elles avaient vraiment les qualités pour le devenir, ou qui le sont devenues mais qu’on ne connaît pas (Carmilla par ex) parce que ce n’était peut-être pas le bon moment.

D’ailleurs, quand on prend certains romans modernes, on se rend compte qu’une oeuvre qu’on retient est une oeuvre qui choque, qui interpelle. Je vais prendre un exemple qui a fait polémique il y a plusieurs semaines. Un peu avant sa sortie, tout le monde connaissait Outrage et tout le monde connaissait le sujet qu’il traitait. Il est resté dans les mémoires, même si la majorité de ces personnes n’ont pas souhaité le lire ou ont abandonné au début de la lecture. Mais c’est également une oeuvre qui dérange, qui choque et qui par la même occasion, s’est inscrit dans l’histoire de l’édition à un moment donné. Je sais aussi que la polémique était basé sur l’absence d’avertissement et son placement en librairie mais son contenu n’en est pas moins allégé. Dans la même optique, on peut aussi parler de Vernon Subutex de Virginie Despentes et pleins d’autres comme ça.

Enfin, je dirais que notre définition d’une oeuvre ou d’un auteur classique est à peu près la même pour tout le monde :  » Auteur (de pays ou d’époque divers) digne de servir de modèle aux générations futures  » (selon le cnrtl). Pourtant on voit l’idée d’un modèle, d’un précurseur même, si on continue sur ce chemin. Cependant, je reste persuadée que ces oeuvres ne le sont pas devenues par hasard et que l’impact qu’elles ont pu avoir à un moment donné a fortement contribué à ce qu’elles le deviennent, en plus de leur qualité littéraires indéniables : « Qui est digne d’accéder, par la qualité littéraire de ses écrits, au patrimoine culturel de son pays » toujours selon le cnrtl. 

Après cette longue (et ennuyeuse) introduction, passons au TAG !

 

1* MON CLASSIQUE PRÉFÉRÉ

 

C’est dur de choisir, vraiment. Mais, celui par dessus tout, qui n’en détrônera pas, Dracula de Bram Stoker. Une oeuvre à lire ABSOLUMENT pour moi si on s’intéresse un tant soit peu à la figure du vampire ou à la littérature fantastique. Un roman qui lie différents genres et qui inclut le genre épistolaire d’une façon vraiment étonnante et agréable, un monstre reprit des légendes et rumeurs de l’époque vrai et original pour l’époque. Un vrai vampire comme j’aime le dire.

Je citerais ensuite Le Parfum de Patrick Suskind, un chef d’oeuvre, voilà. Je n’ai que cela à dire. Autant le style, l’émotion véhiculée, le personnage de Jean-Baptiste, la fin, tout  Je vous le conseille vraiment si vous ne l’avez jamais lu, vous ne le regretterez pas.

Et ensuite La montagne magique parce que c’est une oeuvre qu’on avait à lire à la Fac et que j’avais vraiment beaucoup apprécié. Cela m’a permis de faire un petit tour du côté de l’Allemagne, avec Les souffrances du jeune Werther.

 

2* UN CLASSIQUE QUE JE N’AI PAS AIMÉ

 

Je dirai que je n’ai pas apprécié lire Proust, A la recherche du temps perdu. Ce n’est pas peine d’avoir essayé de m’y plonger encore et encore, voire des années plus tard, mais c’était vraiment du temps perdu pour moi (ah ah, blague du jour).

Et puis, la poésie. C’est un genre que je n’aime pas particulièrement, du coup, j’ai eu beaucoup de mal à prendre plaisir en lisant Les Fleurs du mal de Baudelaire et Alcools d’Apollinaire, même si je reconnais le talent de ces deux auteurs.

 

3* MON PERSONNAGE DE ROMAN CLASSIQUE PRÉFÉRÉ

 

 

Vous vous en doutez sûrement, je dirai Dracula. Même si j’avoue avoir un peu hésité avec Lestat de la saga d’Anne Rice. Un monstre qui oeuvre dans l’ombre, source d’une maladie inconnue physique chez Lucy, morale chez Rendfield, un mal qui sévit partout, qui touche tout le monde. Bref, vous l’aurez compris, j’aime beaucoup la figure du vampire (particulièrement en littérature).

4* LA LACUNE LITTÉRAIRE DONT J’AI HONTE

Je dirai la poésie. Je ne m’y suis jamais vraiment intéressée (à part durant mes études, et encore) et le théâtre. Ce sont deux genres que je ne connais pas et que j’ai du mal à essayer de découvrir. Les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas hein.

5* LES 5 CLASSIQUES QUE JE VEUX LIRE TRÈS BIENTÔT

Hum… Je dirai :

♠ Certains roman d’Ann Radcliff. J’ai vraiment envie de découvrir une autre facette du genre gothique à travers cette auteure.

Pauline d’Alexandre Dumas, un peu pour le titre je dois l’avouer. Mais je reste dans mon envie de découvrir des romans gothiques.

♠ D’autres romans de Joseph Sheridan le Fanu tels que L’oncle Silas ou Les créatures du miroir. J’avais eu un gros coup de coeur pour Carmilla lors de mon Master 2 et j’ai vraiment hâte de découvrir d’autres de ses romans

♠ Pour s’éloigner un peu et avec tout ce que j’en ai entendu, j’ai bien envie de me plonger dans La servante écarlate de Margaret Atwood.

 

7* MON ADAPTATION CINÉ / TV PRÉFÉRÉE

 

Sans aucun doute je citerai l’adaptation du roman de Suskind, Le Parfum, histoire d’une meurtrier, en 2006 par Tom Tykwer. Un copier-coller du roman; l’ambiance sombre, inquiétante et dérangeante est parfaitement retranscrite. J’ai retrouvé avec bonheur les frissons que j’avais pu avoir lors de la lecture. Et aussi pour la fin, moment incontournable qui est aussi beau dans le roman que dans le film.

 

9* MES ÉDITIONS PRÉFÉRÉES À COLLECTIONNER

Je dirai, pour ceux qui y sont déjà, les éditions de La Pleiade qui sont complètes et magnifiques. Moi qui adore les livres anciens, je ne peux qu’être comblée. Je possède déjà trois romans du Marquis de Sade, dont 120 jours de Sodome.

 

10*UN CLASSIQUE TROP PEU CONNU QUE JE VEUX RECOMMANDER

 

Je voudrais parler de deux romans : Carmilla et Les malheurs de Sophie de la comtesse de Ségur.

Enfant, j’ai dévoré ce roman et j’étais d’autant plus joyeuse en regardant les dessins animés adaptés (mais je préfère tout de même le livre). Celui-ci et les romans de la comtesse de Ségur en général, sont pour moi, un bon moyen de faire lire un enfant. Des histoires sympas, bien écrites et qui leur apprennent quelques chose. Je le conseillerai pour les parents qui cherchent à faire lire des livres (récents ou non) à leurs enfants pour leur donner goût à la lecture. Pour moi ça a marché en tout cas.

Et je conseillerai sans hésiter, Carmilla, que l’on apprécie les vampires ou non. C’est une nouvelle, donc quelque chose de court qui se lit vite. Suspens, émotions sont au rendez-vous. C’est même le premier à inclure de l’homosexualité avec cette figure littéraire. Je n’en dis pas plus et vous laisse découvrir.

Et vous, que pensez-vous des classiques ? 
Lesquels avez-vous aimé, détesté ? Dites-moi tout 🙂 

 

Please follow and like us:

Une réflexion au sujet de « {TAG} Les Classiques »

  1. Tiens moi aussi j’ai dévoré enfant la comtesse de ségur 😉 j’ai des beaux souvenirs avec…
    j’ai apprécié Dracula mais je lui ai préféré Frankenstein.
    et j’ai prévu de me plonger dans Ann Radcliff moi aussi 😉

    Bon dimanche !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *